Cémoi: 6 millions d'euros d'investissement


Cémoi inaugure son usine de chocolat en Côte d'Ivoire et lance une offre de produits "100 % Côte d'Ivoire" pour les Ivoiriens!

Cémoi, chocolatier français, poursuit sa démarche de développement durable et renforce sa présence en Côte d'Ivoire, premier producteur de cacao au monde. Le 18 mai 2015, le Numéro 1 du chocolat en France a ouvert, à Abidjan, sa première usine de chocolat ivoirienne destinée à approvisionner le marché local en spécialités chocolatées. Il s'agira d'une offre "100 % Made in Côte d'Ivoire". Elle inscrit pleinement Cémoi dans son modle unique, en renforçant le lien du planteur au consommateur, du cacao au chocolat.

Un investissement de 6 millions d'euros

La nouvelle usine africaine, d'une surface de 2.000 m², représente un investissement de 6 millions d'euros pour une capacité de production de 10.000 tonnes par an. Avec ce nouveau site ultramoderne, qui emploiera une centaine de collaborateurs locaux, Cémoi confirme sa volonté de participer activement à la politique de relance de l'économie ivoirienne.

Un programme exemplaire de développement

Cette usine de fabrication vient compléter le programme exemplaire déployé par Cémoi en Côte d’Ivoire pour assurer une maîtrise totale de la filière chocolat, dès la culture des fèves de cacao, et proposer une qualité optimale aux consommateurs. Présent dans le pays depuis presque 20 ans, le groupe emploie déjà plus de 1.000 collaborateurs locaux sur son usine de transformation de fèves (Abidjan). Il travaille également en étroite collaboration avec 19.000 planteurs de cacao dans le cadre de la joint‐venture PACTS et de son nouveau programme « Transparence Cacao », visant à produire un chocolat issu d'une filière 100 % responsable à horizon 2020. Cette implantation locale lui a permis de développer un cacao d’origine Côte d’Ivoire Premium : un cacao aux qualités aromatiques exceptionnelles.

"Akwaba": une gamme spécifique pour le marché africain

Le nouveau site de production ivoirien de Cémoi va venir compléter l’offre produit actuelle, pour fabriquer localement les produits spécifiquement destinés au marché africain.

Le site ivoirien commercialise déjà depuis 2013 en Côte d’Ivoire :

‐ les produits de la gamme « Akwaba », pour les consommateurs locaux : tablettes, poudre de cacao, pâte à tartiner.

‐ les produits de la gamme Gourmet, dédiés aux professionnels ivoiriens (restaurateurs, biscuitiers, chocolatiers, boulangers, pâtissiers).

La nouvelle chocolaterie d’Abidjan lancera deux nouveaux produits dès le mois de juin :

‐ une tablette de chocolat pâtissier de 2kg destinée au marché des professionnels boulangers, pâtissiers, restaurateurs. Cette tablette viendra compléter la gamme des produits commercialisés sous la marque Pupier.

‐ le stick Tarticao. Il s’agit de pâte à tartiner aux noisettes proposée en mini‐sachet de 20 g, format spécialement étudié pour emprunter les canaux de distribution traditionnels locaux.

Une recette à l’anacarde développée exclusivement pour le marché ivoirien est en cours de test.

Une poudre de cacao petit déjeuner complètera l’offre de produits dès 2016.

Du chocolat pour les planteurs de cacao

Pour faire connaître son offre, Cémoi a ouvert une boutique à Abidjan en 2014. Point de vente de l’ensemble des produits disponibles sur le marché local, cette boutique a également vocation à initier les Ivoiriens au cacao et au chocolat. Les membres de l’équipe de la boutique mettent ainsi en place de nombreuses animations, des dégustations et organisent des journées découverte dans les établissements scolaires.

En effet, la majorité du cacao mondial provient de Côte d’Ivoire. Cémoi s’est donc fixé comme objectif de faire apprécier le chocolat aux ivoiriens, en leur proposant des produits adaptés à leurs besoins et leurs habitudes de consommation. Le groupe espère en particulier toucher les 60.000 planteurs avec lesquels il travaille au quotidien à travers son programme Transparence Cacao.

La Côte d'Ivoire: point d'ancrage d'un nouveau rayonnement régional

Avec un PIB en croissance de +8,7% en 2013, la Côte d’Ivoire représente un fort potentiel de développement pour le marché du chocolat, à l’image de l’Afrique qui, demain, sera l’un des moteurs de la croissance mondiale. Ainsi, prochainement, les produits fabriqués et commercialisés par Cémoi en Côte d’Ivoire rejoindront d’autres pays voisins d’Afrique de l’Ouest appartenant à l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine.